DI_VALORE

Télécharger le catalogue


Télécharger la fiche technique

Uniformité et homogénéité sont des concepts inconcevables dans la nature et pour nous:
Di Valore suit les logiques de l’exclusivité et non celles du marché.

UNIQUE | PLANCHES
TRAMA|TESSUTO|FILO | MOTIFS SPÉCIAUX FAITS À LA MAIN
CHEVRON | POINT DE HONGRIE
QUADROTTE | MODÈLES
INTARSI | CONTAMINATIONS MATÉRIELLES 

PRIVILEGE DE L’EXCLUSIVITE

Les surfaces Di Valore ne sont pas pour tout le monde, car elles ont été conçues par la même main qui les a rendues uniques. Mère Nature distingue chaque élément, toujours égal mais aussi différent, imparfait et pourtant extraordinaire.

Nos parquets ne peuvent pas être pour tout le monde.

Il est nécessaire d’en capter l’essence, d’aller au cœur d’une matière antique et noble : la matière artisanale. C’est ainsi que nous découvrirons qu’un seul « morceau » de bois est en réalité plein de vie, qu’il raconte notre passé, nos origines, notre futur, notre destination. Car les bois Di Valore ont vécu et vivront de nombreuses vies : il y a des centaines d’années, ils étaient de simples plantes, avant de devenir des poutres, des portails, des revêtements de maison, des objets de la vie quotidienne. Et ils se sont renforcés, ont changé d’aspect, de forme et de couleur, mais ils n’ont jamais cessé de nous raconter leur histoire.

Nos parquets ne doivent pas être pour tout le monde.

Dans un monde dominé par le faux, nous aimons encore travailler nos ouvrages avec les mains : des gestes anciens qui se répètent quotidiennement depuis des décennies et qui se transmettent en silence, souvent par de simples signes, car parfois les mots ne servent à rien.

Les Maîtres Artisans sont ceux qui transformeront la matière. Ils sont la fierté de Salis : boucher ce nœud ou ce trou avec des cires et des pigments, restaurer cette ancienne fissure ou la couleur délavée de tel élément. Rien n’est gâché, tout est transformé, l’imperfection certifie la valeur ajoutée. Les lattes sont corrigées et travaillées à la main afin qu’une fois assemblées, les différentes pièces puissent, et même doivent, sembler imprécises comme les parquets d’antan.
La « chose » en série, nous la laissons aux autres.

Le traitement de la surface est obtenu lui aussi comme autrefois : dans un monde où tout est confié aux machines, il existe des personnes qui distribuent la couleur et la finition à la main, en utilisant une simple éponge qui permet d’employer la quantité nécessaire pour chaque élément, ici plus clair et là plus foncé. Dans un monde dominé par les chiffres, la médiocrité et la globalisation, nous aimons créer des émotions grâce au privilège de l’exclusivité.