Le vrai changement a lieu en 2016 : arrivée à la quatrième génération, la nouvelle direction lance un format inédit qui connaît un succès immédiat. Après la prestigieuse collection « Di Valore », dédiée à la récupération de bois anciens, Salis lance Officina107 : le bois est mélangé à d’autres matériaux comme la céramique, le papier peint, la peinture et la moquette.

Un projet ambitieux qui transforme pour toujours l’entreprise : de « Maîtres artisans de Pérouse », elle devient « Salis_Texture | Natural Surfaces ». Un changement radical que vient confirmer par la suite Pangea, une réinterprétation d’un bois fin et long, dont la nature versatile permet de nouvelles géométries et des scénarios inédits, devenant tout de suite un « best-seller » très demandé.

Dans la ligne du succès de Pangea, Discordia est lancée en 2018. Son histoire est racontée par le jeune talent littéraire Chiara Santilli : un voyage à la découverte de la diversité humaine qui devient la structure du projet, car le bois raconte la plus belle des histoires: la nôtre.

Enfin, pendant le Cersaie 2019 naît Armonico, la nouvelle provocation made in Salis :
11 coloris, 4 formats, 2 sélections, pour un total de 77 solutions différentes afin d’interpréter son propre style. Ces solutions sont rehaussées d’une protection révolutionnaire, Legnoresina®, un mélange de résine pure à 98,5 % et de corindon qui garantit résistance à l’abrasion et performances inédites.

Salis est une entreprise « jeune » avec 90 ans d’histoire et de succès derrière elle. Elle se tourne vers le futur avec élan et détermination, consciente d’être la référence du marché pour ceux qui désirent des surfaces en bois techniques et design.

Dans les années 80, Giovanni, Paolo, Francesco et Carlo, les fils de Giancarlo, prennent part à l’activité. L’entreprise se renouvelle en transformant encore une fois sa production et revient vers le bois en misant sur le parquet. De nouvelles machines sont achetées, tandis qu’on met en place des lignes de production permettant de réduire considérablement l’intervention manuelle. C’est ainsi que les premiers parquets en bois précieux sont fabriqués.

En 1986, Simonetti Giovanni & figli s.n.c. confie son activité à Salis tout en restant active en tant que société immobilière et financière ; c’est ainsi que naît Salis s.r.l.

L’entreprise se spécialise bientôt dans la production de rideaux enroulables en bois. Le marché de référence devient, en plus du marché local, celui de la capitale.

Des rideaux roulants en PVC arrivent sur le marché, appréciés pour leur légèreté et leur faible entretien. C’est alors que l’entreprise mise sur cette nouveauté et commence à fabriquer des rideaux roulants dans ce matériau.

Au début des années 50, Giancarlo décide de lancer la production de cadres en bois sous la marque S.A.L.I.S. (société anonyme de façonnage d’huisseries pour rideaux).

La reconstruction du pays génère une forte demande pour les produits manufacturés dans la construction et la production d’huisseries se transforme en vrai business.

Le cycle de production comprend le sciage des troncs, le découpage, le profilage, le rabotage, le montage et le vernissage de chaque partie de l’huisserie.

La société en nom collectif « Simonetti Giovanni & figli » débute son activité au début du XXe siècle avec la transformation des produits agricoles de l’entreprise familiale en conserves alimentaires sous la marque S.A.L.P.